vie réellevie réellevie réellevie réellevie réelle

vie réelle
VN:F [1.9.22_1171]
4.7/5 (30 votes)

tes élèves te regardent avec des yeux de hibou quand tu les croises dans les rayons du supermarché. Et oui, je ne dors pas à l’école !

11 commentaires sur “vie réelle

  1. 12 août 2013 at 21 h 14 min

    Ce n’est pas faux :-)
    pour les petits, le fait que tu sois maman ou papa et que tu aies une vie en dehors de l’école, cela parait hallucinant!!
    pour les plus grands, 2 réactions, ou ils te collent pour se faire remarquer, ou ils se planquent derrière le premier rayon à leur portée!!
    J’ajoute les parents : ou, ils t’ignorent , ou ils te disent aimablement bonjour, ou ils te posent des questions sur l’école ou sur leur gamin…
    Moralité :quand tu es prof, dans tout lieu public en dehors de tes heures de boulot (euh, je parle uniquement des heures de boulot DEVANT les élèves), tu restes prof et non une personne lambda qui fait ses courses… dur, dur…

    1. 12 août 2013 at 22 h 47 min

      et les parents tu les croises pile quand tu viens de mettre le méga pack lotus en promo dans ton caddie… VDP

  2. 13 août 2013 at 8 h 02 min

    Ou alors quand tu viens juste pour acheter une bouteille de muscat pour l’apéro… :-S

  3. muche59
    14 août 2013 at 19 h 25 min

    Pire : au milieu du rayon lingerie de l’hypermarché du coin, le gamin qui hurle : « Ah! Mme D……! »

    1. 15 août 2013 at 12 h 03 min

      J’avais bien pensé me faire surprendre au rayon spiritueux, mais pas au rayon lingerie!! Merci du conseil,je surveillera mieux mes arrières.

  4. 16 août 2013 at 13 h 17 min

    ou alors dans les rayon « hygiène intime » et tu entends :
    « Bonjour maîtresse. – Bonjour !
    – c’est quoi ça maman ? – c’est des couches pour les mamans mon chéri… »
    Super !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. Minmay
    22 avril 2015 at 13 h 23 min

    Le « pire » que j’ai eu, c’est un maman croisée au restaurant pour me critiquer sur le fait que je n’avais pas photocopié le livret de sa fille pour le papa (parents divorcés).
    Je précise qu’on était un samedi.
    Je précise qu’on était LE premier samedi des grandes vacances (donc sa fille n’était officiellement plus mon élève).
    Je précise qu’on sortait au restaurant en amoureux pour fêter la fin de l’année scolaire.

    1. Minmay
      22 avril 2015 at 13 h 43 min

      Dernière précision, je n’étais pas la titulaire de ce poste mais le « complément de temps partiel ». Et le directeur m’avait clairement indiqué que ce genre de chose, c’était à la titulaire de s’en occuper.

      1. 22 avril 2015 at 13 h 53 min

        Et surtout, bonnes vacances ^^

    2. 22 avril 2015 at 18 h 51 min

      Héhéhé… Tout en étant à l’école, il est arrivé une histoire similaire à ma collègue l’an passé. Dernier jour avant les grandes vacances, nous étions complètement retournées par ce qui était arrivé à notre collègue d’Albi (nous sommes dans le même département), mais on s’est efforcées de garder le sourire toute la journée, pour les enfants. Fin de journée, on discute un peu, on souffle, on essaie de retrouver un peu de sourire, on s’encourage à passer de bonnes vacances. Ma collègue finit de ranger sa classe, prend son cabas, et lourdement chargée, arrive à la porte de l’école et nous crie « Bonnes vacances!!! ». C’est là, que la mère caractérielle arrive (avec elle, soit c’est tout sourire, soit tu vas te prendre un coup de massue sur la tête… tu ne sais jamais!). 15 jours après que nous ayons rendu les livrets, et donc qu’elle les ai vus et signé. Elle la coince, l’empêche de sortir, et la tient pendant une bonne demi-heure pour lui faire part de son désaccord sur les livrets, et lui dire qu’elle avait réglé ses comptes, se vengeait sur sa fille. Elle avait noté dans les appréciations que l’enfant était fragile, ce qui était vrai. Mais la mère, ayant fait bachoter sa fille comme une forcenée s’y opposait clairement.
      Bref, j’ai récupéré ma collègue en larmes, sans dessus-dessous, dans le bureau de direction.
      Avec ce métier, aux yeux de certains parents, je crois qu’on perd toute humanité…

  6. Sofilys
    19 mars 2016 at 23 h 06 min

    Quand on était en 6ème, une amie s’est cachée derrière sa mère en voyant son prof d’histoire au supermarché, apparemment le prof le lui a fait remarquer au cours suivant 😀

Qu'en pensez-vous ?