Quelques histoires drôles qui se sont passées pendant les voyages scolaires

Voici
quelques histoires cocasses pendant les voyages scolaires qui amuseront
sûrement plus d’un.

Un
malentendu

C’est
l’histoire d’un groupe d’élèves qui a voyagé en Angleterre avec leurs
professeurs. Après avoir fait quelques tours dans la ville de Londres, ils ont
décidé de faire un petit saut dans la fameuse enseigne de restauration rapide Mc
Donald. La commande a été effectuée, c’était vraiment le repas du siècle
jusqu’à ce que l’un des élèves se lève, se rapproche du caissier, pointe la
frite sur le nez de ce dernier avant de dire : « Je vous fais chevalier de
la frite ». À peine la phrase sortie de sa bouche, tout le groupe a été expulsé
du restaurant.

La
touche parfaite

L’histoire
se déroule lors d’un voyage scolaire organisé par une école privée dans un musée
assez prestigieux d’Angleterre. Un élève s’est doucement rapproché d’un chef
d’œuvre. Son comportement n’avait rien de suspicieux. En plus, il avait un air très
admirateur tel un très grand amateur d’art. Mais après avoir bien observé la
peinture, il a tout à coup sorti un couteau à l’insu de son professeur, puis
gratte brutalement la peinture datant du 17e siècle, un geste qui a coûté très
cher à l’école et à ses parents, et qui a causé l’arrêt temporaire du voyage.

Une
escapade à Rome

Cela
se passe dans la belle et grande ville de Rome. Après une longue journée de
marche et de visite, deux professeurs et leur conjoint rentrent en métro dans
leur hôtel. Le tram est assez bondé de gens qui, à cette heure, sont assez
impatients de rentrer chez eux. Ils sont arrivés à destination, une station
considérée comme parmi les plus importantes du centre-ville. Mais au moment de
la sortie, un monsieur très costaud a inconsciemment bloqué le passage de l’un
des enseignants alors que les portes se sont mises à se refermer. Un peu
paniqué, son conjoint a tenté de rouvrir les portes, mais c’était trop tard, le
tram a de nouveau démarré. Le prof était donc obligé de débarquer à la
prochaine station. Mais comme il faisait déjà nuit et que cet endroit était
moins sécuritaire, elle a décidé de retourner à la précédente station à pied
dans l’espoir que son conjoint viendrait à sa rencontre. Mais ce n’était pas le
cas. En fait, ce dernier a décidé de prendre un autre train, puis a vu son
épouse lui faire un petit « coucou » à son tour.

Sauvé
par le «sac à dos»

Après
un succulent dîner avec son guide, une étudiante rentre à pied dans son hôtel
situé à Phnom Penh, la capitale du Cambodge. Après avoir traversé une rue assez
sombre et en remontant sur le trottoir, elle a fait une chute de 2 mètres, ce
qui l’a mené tout droit dans un égout qui n’avait plus de barrière de protection.
Avec les membres inférieurs plongés dans un liquide épais et gluant, elle
n’avait d’autre réflexe que d’appeler au secours. Heureusement que son gros sac
à dos a amorti la chute et que les passants l’avaient aidée. Mais pire encore,
de retour à l’hôtel, c’était la coupure générale d’eau et d’électricité, ce qui
l’a véritablement mise dans l’inconfort.