masques de protection.

Les masques de protection pourraient-ils favoriser le désordre en classe ?

Les masques sont des protections essentielles contre le coronavirus, et il devrait être obligatoire que tout le monde en mette, surtout dans les établissements scolaires. Mais depuis le port de masque, beaucoup d’étudiants se sont plaints pendant que d’autres en ont tiré profit en classe. En effet, plusieurs enseignants ont surpris des élèves en train de déroger aux règles pendant les cours par le biais des masques de protection.

Les choses à ne pas faire pendant les heures de cours

Nous savons tous que les grignotages et surtout les bavardages sont fortement déconseillées en classe. Ce sont des choses qui déconcentrent les élèves et qui font qu’ils n’arrivent pas à suivre correctement les cours. Mais depuis que les masques ont été exigés dans les établissements scolaires, certains élèves ont pris un malin plaisir à les utiliser pour aller à l’encontre des règles. Comme les masques ne laissent pas entrevoir la bouche, les grignotages et bavardages sont beaucoup plus dissimulés et donc, il est devenu difficile pour les enseignants de repérer les élèves qui troublent la tranquillité de la vie scolaire. Un élève a même précisé qu’il peut manger et parler facilement sans que le prof l’attrape, pour cela, il n’a qu’à parler et manger doucement sans trop faire bouger le masque.

Le phénomène du chewing-gum

S’il y a une chose que les enseignants détestent plus que tout, c’est bien le fait de mâcher des chewing-gums en classe. Et même avant que les masquent ne soient exigés, beaucoup d’élèves en mâchaient, à croire que c’est une chose indispensable pour eux. Mais maintenant, aidés par le port de masque, ce « phénomène » prend de plus en plus d’ampleur dans les salles de classes. S’il n’y avait que le tiers de la classe qui en mastiquait avant, aujourd’hui, presque la moitié le fait, frustrant d’avantage les professeurs puisqu’ils ne peuvent pas savoir ce qui se cache derrière les masques.

Une solution pour les enseignants ?

Beaucoup d’enseignants confirment qu’il est devenu de plus en plus difficile pour eux de gérer les élèves qui dérogent aux règles depuis le port de masques. En effet, ils ne peuvent pas faire des accusations à la hâte et punir des élèves sans preuves. Aussi, fouiller chaque élèves pourrait être encore plus frustrant et une vraie perte de temps. Cependant, ils demeurent enthousiastes car selon eux, avec le temps, ils pourront facilement identifier les masques qui bougent, que ce soit à cause du grignotage ou du bavardage. Et à ce moment-là, ils sauront quoi faire et quoi donner comme punition.