La prononciation de l’anglais…La prononciation de l’anglais…La prononciation de l’anglais…La prononciation de l’anglais…La prononciation de l’anglais…

La prononciation de l’anglais…
VN:F [1.9.22_1171]
1.9/5 (17 votes)

Je comprend mieux l’échec en cours d’anglais arrivé en 6°. Voici quelques mots prononcer par un PE:
« Toudé is mONdé ten nièf of fébrouari of 2014″ le « Ten nièf » signifie 10th qui se dit « Tenth ».
« Whot is the whèther late toudè ? » Oui, le PE demande le temps qu’il fait aujourd’hui…

17 commentaires sur “La prononciation de l’anglais…

  1. 10 février 2014 at 16 h 02 min

    La faute au système ! (encore…) qui nous force à enseigner cette langue même sans la connaître… si si !

  2. 10 février 2014 at 16 h 13 min

    et les profs d’anglais savent-ils différencier leur pédagogie ?

  3. 10 février 2014 at 17 h 25 min

    L’échec vient vraiment de la prononciation ou du manque de connaissances ?
    Peut-être que le passage par l’écrit systématique au collège est un frein pour certains élèves ?

  4. Nana
    10 février 2014 at 17 h 36 min

    Je ne fais que constater, après « faute du système » ou non, je trouve ça un peu facile de dire tout le temps ça. On est quand même en 2014, l’anglais est omniprésent et la langue la plus répandue. Il me semble quand même que savoir dire correctement « Goodmorning, today is monday » est le b.a-ba. Quand pendant toute votre scolarité élémentaire on vous dit « Toudé is mONdè » et que du jour au lendemain on vous sort la vrai prononciation, pas facile de comprendre ce que la prof raconte.

    1. 10 février 2014 at 17 h 52 min

      Un instit n’est pas un prof d’Anglais ! On lui demande de porter plusieurs casquettes : prof de sport, prof de Français, prof de Maths, prof d’Histoire et j’en passe ! Il est aussi à ses heures perdues assistant social, psy, éducateur ! en bref, il gère toutes les matières !! enseigner l’Anglais c’est un métier ! Il n’est pas donné à tout le monde d’avoir l’accent parfait ou même d’être performant en Anglais ou toute autre langue vivante ! Il faut arrêter de vouloir rejeter la faute sur l’instit alors que les torts reviennent au système effectivement !

      1. Nana
        10 février 2014 at 18 h 06 min

        C’est pas pour ça qu’on caractérise les PE de « polyvalent » ?
        Je suis bien d’accord qu’enseigner l’anglais c’est un métier etc. Je demande pas à ce que chaque PE ai un accent parfait, mais un MINIMUM, il faut savoir faire quelques efforts. Je pense pas que ce soit bien compliqué de s’entraîner à dire « Today et non toudé ».
        Et je pense pas qu’on « demande » aux PE de porter plusieurs casquettes, c’est un choix. Il me semble que lorsque l’on choisit ce métier on s’attend très bien à enseigner plusieurs matières, à devoir être à l’écoute des élèves et de pouvoir les aider et tout ce qui va avec. C’est justement ça la beauté de ce métier.

        1. 11 février 2014 at 1 h 12 min

          Ben moi quand j’ai signé, il y a moins de 10 ans, j’étais pas censée faire l’anglais et j’avais fait le choix de ne pas passer l’habilitation! Et pourtant aujourd’hui, on ne me laisse plus le choix… moi qui ne vais en vacances qu’en Allemagne… et qui en plus ai l’accent des Ardennes 😀 Est-ce qu’on va aussi reprocher à un PE d’avoir un accent pour les leçons de français? Parce que dans certains coins, dont le mien, ça peut réellement poser problème sur certaines leçons!

          Sinon, j’ai une très bonne amie prof d’anglais qui se bidonnait à l’oral du concours parce qu’une prof de fac dans le jury reprochait à tous les candidats leur accent, et, pour l’avoir eue en cours, elle pouvait dire que cette dame avait plus l’accent des Ardennes que d’Oxford… comme quoi, ça n’empêche pas d’accéder aux plus hautes places du professorat 😉

          1. Nana
            11 février 2014 at 6 h 01 min

            Je suis d’accord, il y a 10 ans, 20 ans, ce n’étais pas prévu, mais pour les « nouveaux » prof c’était d’actualité :)
            Et en CP, même si on est pas très fort en anglais, les leçons ne sont pas bien compliquées.

            Après, je fais seulement un constat, je ne casse pas du sucre.

            @Gillet et Shana, merci mais je ne suis pas prof d’anglais.

  5. f33
    10 février 2014 at 18 h 19 min

    étant habilitée espagnol je suis contrainte d’enseigner l’anglais… normal !!!
    les PLC devraient faire un petit tour par nos classes au lieu de critiquer. Nous faisons de notre mieux… Quand je vois que vous êtes en plus payés pour le soutien aux élèves et les conseils de classe … bref … bye bye ! (et avec le bon accent !)

  6. poulet
    10 février 2014 at 19 h 55 min

    moi je ne suis pas habilitée (30 ans de métier) et je ne me sens pas capable d’enseigner l’anglais je fais ce que je peux et je l’explique aux parents de mes CM2 de toute façon au collège les profs reprennent tout comme si rien n’avait été fait avant!!!!

  7. Gillet
    10 février 2014 at 21 h 48 min

    Les prof d anglais..venez enseigner l histoire géo,les maths,l éducation civique,la musique, l histoire des arts….on verra si votre « accent » est correct.
    Il y a qq années, on a suggère que les prof enseignent deux matières,tolleeeeeeeeee général !

    1. 10 février 2014 at 22 h 12 min

      Ou même rester une journée entière avec la même classe, toute l’année… les élèves insupportables que tu es obligé de garder alors qu’au collège tu les vires de cours ! la critique est facile !

  8. 11 février 2014 at 7 h 35 min

    Pour ce qui est des jeunes enseignants, dont je fais partie, je vous assure, habilitation ou non, nous ne sommes pas plus qualifiés que vous. J’ai choisi d’enseigner l’espagnol car j’y suis plus à l’aise, mais régulièrement, malgré moi, je leur sors des énormités, car je suis bien incapable de leur parler couramment dans la langue. Mon accent n’est pas mauvais, mais je faisais partie des rares dans la promo. Pour préparer le concours, j’ai eu droit à 3 séances d’espagnol dans l’année. Quand j’ai eu le concours, je n’ai eu AUCUN cours pour nous guider dans l’enseignement de cette langue. Donc non, je ne me sens absolument pas qualifiée pour enseigner la langue. Je connais d’ailleurs des PE habilités par défaut qui ont eu 5/20 à l’épreuve de langue. Ils l’enseignent aujourd’hui dans les classes, par force, mais bien conscients que la qualité de leur enseignement n’est pas mirobolant…

    1. Amariss
      16 août 2014 at 22 h 14 min

      Oui moi ! J’ai eu 5 au concours en anglais (langue que je n’avais plus pratiquée depuis 8 ans quand j’ai passé le concours), et j’ai été habilitée d’office. Je ne me sens pas capable d’enseigner correctement cette langue, mais n’ayant eu aucune formation digne de ce nom je ne vais pas faire des miracles….

  9. pehalluccinéeparnana
    17 février 2014 at 0 h 27 min

    Très sympa Nana, de casser les collègues ! Remarque, nous, PE, ne sommes que bons à changer des couches en maternelle, alors en élémentaire, « Toudé is mONdé ten nièf of fébrouari of 2014″, c’est le max qu’on puisse faire ! Minables petits PE que nous sommes !
    Et tu parles des contenus du CP qui ne sont pas difficiles à enseigner… je croyais que LE problème, c’était l’accent ? Tu ne te contredirais pas un peu ???
    Allez, nana, va dire des méchancetés ailleurs, il n’y a rien de constructif dans tes critiques. Nous enseignerons demain en donnant le meilleur de nous, mais nous ne serons toujours pas parfaits ! C’est ça aussi, la polyvalence 😉
    Bonne soirée quand même (particulièrement aux autres PE et PLC) !

  10. 7 juin 2014 at 13 h 10 min

    @ nana
    Avant de critiquer les collègues sur leur prononciation de l’anglais ne vaut-il pas mieux balayer devant sa porte ? Ce même collègue pourrait vous reprocher vos fautes d’orthographe par exemple : 2 dans une petite anecdote c’est un comble ! je comprend au lieu de je comprends et quelques mots prononcer au lieu de quelques mots prononcés

    1. kafette
      6 juillet 2014 at 7 h 54 min

      Mouhhahahaha !!! Pollux, mon héros…

Qu'en pensez-vous ?